aux origines de l'arc I

aux origines de l'arc II

 

Les premiers arcs ont été découverts à la fin du dix-neuvième siècle dans des sites palafittes de Suisse mis à jour par de forte sécheresses. En effet, les problèmes liés à la conservation des arcs ainsi que des flèches sont très importants à cause de la matière même dont ils sont constitués, le bois . Les découvertes se sont succédées à intervalles réguliers tout au long du vingtième siècle. Ces découvertes une fois datées ont permis de fournir un cadre chronologique qui débute au Mésolithique avec les pièces découvertes à Stellmoor et datées à +/- 11000 BP dans des tourbières allemandes . Ces pièces ont été très rapidement décrites comme étant des fragments ou des arcs entiers non seulement par analogie avec des pièces ethnologiques mais aussi et surtout par analogie avec des arcs utilisés à l'époque de la découverte. Puis on trouve des pièces qui s'échelonnent à un intervalle chronologique régulier comme l'arc de Vis I ou celui d'Holmegaard dans un état de conservation remarquable . Toutes ces pièces ont été retrouvées en milieu humide (lacs, tourbières) ou, cas exceptionnel en milieu glaciaire (Similaun) . Néanmoins il existe un point assez surprenant : en effet, si l'on effectue une étude technologique précise, on se rend compte assez rapidement que les hommes de l'époque ont su tirer le meilleur partis possible des matériaux mis à disposition et ce dès les découvertes les plus anciennes , en utilisant des propriétés de certaines essences de bois ainsi que des principes mécaniques qui n'ont été mis en valeur que récemment .

A ces arcs ou fragments d'arcs, on peut ajouter des flèches ou fragments de flèches trouvés, eux aussi, à partir de la fin du dix-neuvième siècle. Les pièces les plus anciennes ont été trouvées sur le site de Lila Loshult en Suède, elles sont datées à ± 11000 BP (Cattelain, 1997) et sont très légèrement antérieures aux flèches trouvées à Stellmoor.

Si l'on établit une comparaison chronologique entre les arcs et les flèches retrouvés, on arrive à une certaine concordance des dates faisant remonter les origines de l'arc au moins à 11000 BP soit durant le Mésolithique. Pourtant un problème subsiste : leur niveau technologique déjà très accompli (cf. infra.).

Une question se pose néanmoins, pourquoi l'arc a t'il remplacé le propulseur? La question est difficile. Ce qui est sûr, c'est que au moment ou apparaît ce type d'arc on assiste à un réchauffement du climat et par conséquent à des changements importants dans l'écosystème de l'homme. Les grands troupeaux de rennes sont repartis vers le nord, les forêts se sont développées et l'homme s'est retrouvé à chasser de plus petits groupes d'animaux dans un couvert boisé, chose assez difficile au propulseur. De plus avec ces forêts sont apparues plusieurs essences adaptées à la fabrication de l'arc. Ces éléments doivent probablement faire partie de la réponse... En effet, il ne faut pas prendre en compte que des paramètres environnementaux; les Inuits utilisaient aussi l'arc même si le bois est pour le moins rare chez eux. On ne répondra sans doute jamais de manière définitive à cette question.